Catégories

Comment fonctionne la musicothérapie ?

Comment fonctionne la musicothérapie ?

La musicothérapie n’est pas un moyen de traitement nouveau. Il y a bien longtemps, de nombreuses théories soutenaient les bienfaits de la musique sur la santé. Cependant, faute de preuves concrètes, il y avait plus de sceptiques que de gens qui y croyaient. Aujourd’hui, grâce à l’imagerie médicale, les voiles sont levées et les effets de la musicothérapie sont bien démontrés. Si vous n’avez aucune idée de ce dont il s’agit, voici un tour d’horizon sur le sujet.

Musicothérapie : de quoi s’agit-il ?

Si vous n’entendez parler de la musicothérapie que maintenant, c’est pourtant un moyen de traitement dont les origines remontent à bien longtemps. En 1954, l’ingénieur de son Jacques Jost croyait en la capacité de la musique à baisser certains troubles ou à les stabiliser. C’est alors l’origine de la musicothérapie.

A lire aussi : Quelle est la base de dvf ?

Ces dernières années, plusieurs études ont attesté les effets de la musique, ce qui a permis une démocratisation de ce moyen de traitement. Mais en réalité, de quoi s’agit-il ? La musicothérapie consiste à utiliser de la musique, des sons ou des gestuelles pour soulager ou stabiliser certaines pathologies mentales, et même physiques.

Cependant, en soi, la musicothérapie n’est pas un moyen de traitement autonome. Elle ne peut qu’être utilisée en complément à d’autres moyens de traitement. Selon les cas, les patients peuvent être sujets à la musicothérapie active ou à celle dite passive.

A lire aussi : Les meilleures cartes mères Ryzen 5 3600

Dans le premier cas, le patient intervient dans la création du son. Il peut donc choisir un instrument, jouer une mélodie ou improviser une chanson. Pour la musicothérapie passive ou réceptive, le patient ne participe pas à la production des mélodies, mais va seulement les écouter pour différentes fins.

Pour finir, la musicothérapie doit obligatoirement être effectuée par un musicothérapeute. Titulaire d’un diplôme universitaire, il est le seul à pouvoir vous accompagner de façon optimale dans la démarche.

Fonctionnement et effets de la musicothérapie : ce qu’il faut savoir

musicothérapie

Chaque musicothérapeute a sa façon d’opérer. Cependant, le principe de fonctionnement reste le même dans tous les cas. En réalité, les histoires des individus peuvent être liées à des musiques en particulier. Quand ceux-ci ont le choix (cas de la musicothérapie active), ils peuvent choisir ou jouer des musiques intimement reliées à des souvenirs profonds.

La plupart du temps, sans le vouloir, ils peuvent choisir des musiques enfouies dans leur subconscient qui rappellent des souvenirs presque oubliés. Par contre, la musicothérapie passive va débloquer certaines zones du cerveau, car les sons ainsi que les rythmes choisis sont effectués en fonction des besoins du patient.

Comment se déroule une séance de cette thérapie ?

Avant de commencer une séance, le professionnel fait le point des besoins de chaque patient et leur fait écouter des extraits musicaux. Dans le cas d’une écoute active, celui-ci peut jouer la musique qui lui convient. La séance peut s’accompagner d’un dialogue ou non selon les cas. Néanmoins, un petit entretien est généralement nécessaire pour s’assurer que chacun repart avec de bonnes énergies.

Quels sont les effets de la thérapie ?

Vous l’aurez compris, les effets de la musicothérapie sont nombreux et variés. Dans les bienfaits qu’on reconnaît à cette thérapie basée sur la musique, la stabilisation des patients atteints de schizophrénie est un point important. C’est une pathologie dont l’une des implications est l’isolement.

La musicothérapie va donc faciliter les interactions sociales et optimiser l’intérêt du patient pour des événements. En conclusion, il sort de l’isolement, ce qui améliore son état.

Dans le monde actuel, surtout avec ce rythme de vie rapide axé sur l’atteinte des objectifs, il est plus facile de souffrir de stress et d’anxiété. Heureusement, il est démontré que la thérapie diminue grandement le taux de cortisol dans l’organisme. En lieu et place de cette hormone, des endorphines sont libérées pour apaiser et calmer le patient.

De nombreuses études ont également prouvé les effets de la musicothérapie dans le traitement des douleurs. À titre d’exemple, les patients qui optent pour la thérapie voient la quantité de morphine utilisée baisser. Ils tolèrent alors la douleur ou en sont moins sensibles.

Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson y voient un moyen de traitement complémentaire efficace. La musicothérapie améliore la coordination motrice de ces derniers.

Les patients atteints de démence ont un état émotionnel stabilisé. Ils sont moins agressifs et peuvent facilement se sociabiliser.

Articles similaires

Lire aussi x